1

Un bureau à la maison et une maison au bureau

D'innombrables études montrent clairement que les bureaux et la façon dont ils sont utilisés vont changer radicalement. Le travail à domicile et les bureaux "expérimentaux" sont les nouveaux venus dans le quartier.

En outre, les problèmes liés au coronavirus font que nous ne pouvons plus penser en termes de mètres carrés sur le marché des espaces de bureaux : 1,5 mètre est la nouvelle norme. Et c'est là que les responsables des RH et les courtiers en immobilier se recoupent : une opportunité dans ce marché en mutation.

Travail flexible

Selon une étude de 2017, menée par le site d'emploi américain Flex jobs, le fait de pouvoir travailler à domicile est de loin l'avantage professionnel le plus demandé, à 81 % des personnes interrogées. Amazon, Facebook et Apple étaient déjà à bord, et la pandémie n'a fait qu'accentuer cette tendance.

Barnaby Lashbrooke, expert en productivité, voit de nombreux avantages à travailler à domicile. S'il est adapté aux besoins de chaque employé, il peut même stimuler la productivité. C'est ce qui ressortait déjà d'une étude interne du site de voyage chinois Ctrip réalisée en 2014. Les employés qui travaillaient à domicile avaient près de 15 % d'appels de vente en plus que leurs collègues au bureau.

Nous voyons également de nombreux avantages pour les entreprises en Flandre et à Bruxelles. Sans les longs trajets et les embouteillages, vous commencez votre journée frais et dispos. Vous choisissez votre propre uniforme. Et bien plus encore.

Mais travailler uniquement à la maison n'est pas idéal. Une enquête a montré que 90 % des personnes souhaitent travailler à domicile un à trois jours par semaine. Et il y a aussi des inconvénients importants. Il est beaucoup plus difficile de transmettre des émotions sur un écran. Vous manquez de contacts humains essentiels et de discussions informelles en passant. Et la culture d'entreprise ne se transmet pas de la même manière par un chat vidéo.

La meilleure formule est également une combinaison sur mesure, un "travail flexible" personnalisé. Trouver un bon équilibre entre le travail à domicile et au bureau est la "clé" du succès.

En 2018, 0,8 % de tous les espaces bruxellois étaient destinés au travail flexible. À Amsterdam et à Paris, cela représentait déjà plus de 6 % à l'époque. Bruxelles a commencé à rattraper son retard. En tant qu'employeur, vous pouvez répondre avec votre espace commercial à cette tendance mondiale en investissant dans la qualité des locaux de l'entreprise.

Le "plaisir du travail" est le thème central du bureau "expérience".

Moins de bureaux, moins de frais de déplacement. Le travail à domicile augmente le montant à investir par l'employeur, et ce montant doit être consacré de manière optimale au confort et aux services. La capacité cède le pas à la qualité.

 

Un lieu de travail inspirant est proche des transports publics et offre de préférence un peu d'environnement naturel. Des études montrent que la plupart des employés souhaitent adopter un mode de vie plus sain. L'employeur bénéficie de l'investissement dans un espace de travail sain. Si l'employeur le fait de la bonne manière, les congés de maladie diminuent et le flot croissant d'épuisements est endigué. Un bureau sain qui respire le bien-être est une situation gagnante pour tous.

La possibilité de "prendre un peu de soleil" et un excellent studio de fitness dans le même bâtiment s'intègrent parfaitement dans cette nouvelle image. Un bistrot confortable, ou même le fait de passer une heure à prendre des cours de cuisine avec un chef, augmente l'engagement. Un coin café avec un excellent barista rend la pause café un peu plus agréable. Chaque employeur peut proposer sa propre solution. Les options ne manquent pas en Belgique. Un bureau paysager n'est pas plus grand, mais il est plus spacieux. Le travail en flexion fait l'affaire ici. La combinaison d'un bureau séparé et de salles de réunion informelles fermées dans un complexe offrant des services complets constitue la base d'un bureau expérimental, un lieu où le "plaisir de travailler" est cultivé.

Voir le bureau à travers des lunettes VR roses.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont enfin "réelles". Nous ne pouvons pas le contourner ; le

sont, pour le moins, pratiques. Les lunettes de RV permettent, par exemple, de participer à une réunion "en direct" dans une salle de conférence virtuelle ou d'échanger virtuellement avec des collègues. Pour ce faire, vous utilisez un "avatar", la version virtuelle de vous-même.

Une entreprise a plusieurs possibilités d'utiliser l'espace libéré et de créer de la valeur ajoutée comme elle l'entend. La réalité augmentée, ou réalité complétée, permet d'ajouter un écran dans un espace réel, tel qu'un bureau, sans devoir créer un espace supplémentaire pour celui-ci. Plus d'espace sans espace supplémentaire.

Ces deux "réalités" sont en vogue aux États-Unis. La mise en œuvre dans nos bureaux belges est une question de temps.

 

 

Souhaitez-vous recevoir des mises à jour mensuelles ?

Schrijf je in op onze nieuwsbrief en ontvang maandelijkse updates omtrent onze realisaties, projecten ...